Chers lecteurs, chères lectrices de ce blogue

8 nov

J’écris aujourd’hui ce court billet afin que vous sachiez que, même si je viens moins souvent sur mon propre blogue, j’y reviens toujours et vos commentaires et témoignages sont très importants pour moi.

Toutefois :

Il se peut qu’il se passe quelques jours et parfois quelques mois avant que je ne réponde à un commentaire. J’ai créé ce blogue il y a maintenant plus de trois ans et, bien que la cause me tienne toujours vraiment à coeur, je suis très occupée avec mes deux petits enfants en bas âge que j’ai eus durant ces trois dernières années ainsi qu’avec mon travail.

Pour ce qui est des courriels, je les reçois et les lis tous avec beaucoup d’attention et d’amour. Malheureusement, force est de constater que je ne peux répondre à tout le monde…Je ne m’attendais pas à en recevoir autant. Souvent, les réponses aux questions adressées se trouvent toutes sur ce blogue. Autrement, je vous remercie de prendre le temps de m’écrire, vos bons mots sont reçus avec beaucoup d’enthousiasme.

J’écris également peu de billets de blogue. J’essaierai d’en écrire d’autres au courant de l’année, car je n’ai pas fait le tour du sujet, j’en suis certaine. Et vos témoignages m’inspirent d’autres sujets à aborder.

J’espère que vous trouverez ici, au pire, quelque chose pour vous apaiser et, au mieux, ce qu’il faut pour vous guérir !

La honte…Encore!

4 mar

J’ai déjà écrit à propos de la honte ici, de son lien indéniable avec la présence de ces rougeurs voraces sur nos joues! La réaction physiologique de rougir lorsque nous avons honte est plutôt généralisée. Si la honte est profonde, ces rougeurs peuvent s’installer en permanence et devenir de la rosacée. Dans mon cas, le sentiment de honte, enfoui dans les profondeurs de mon être au point où je n’en avais même pas conscience, était extrêmement lié à ma rosacée.

Si j’écris à ce sujet aujourd’hui, c’est parce que je viens de terminer un livre exceptionnel sur la honte. Ce livre propose des exercices concrets rédigés par une chercheure qui s’intéresse à ce sujet depuis le début de sa carrière. Le livre est disponible seulement en anglais et s’adresse seulement aux femmes, malheureusement et s’intitule : I Thought It Was Just Me : Women Reclaming Power And Courage In A Culture of Shame. Il traite des sujets les plus susceptibles de générés la honte chez une femme : l’apparence physique, la réussite professionnelle, la grossesse, la maternité…etc. et en analyse les mécanismes. L’auteur montre bien comment cette honte est généralisée dans nos sociétés contemporaines (on se sent moins seules, d’entrée de jeu) et propose des outils concrets pour y remédier. On apprend à la reconnaître lorsqu’elle monte en nous, on apprend aussi à la définir, à en parler avec d’autres (ce qui est très important dans le processus de guérison et c’est ce que j’essaie de créer ici!)…etc. En comprenant bien les mécanismes internes (nos pensées), mais aussi les mécanismes externes (notre famille, et, plus largement, la société) de la honte, celle-ci s’effrite peu à peu.

J’ai découvert que j’avais honte constamment et je ne m’en rendais rarement compte. Je croyais seulement que certaines choses n’étaient pas pour moi, que je n’étais pas à la hauteur. La honte cause tellement de peur, elle paralyse, elle nous empêche de vivre librement de notre vie. Je crois fondamentalement que la présence d’une maladie doit nous apprendre à vivre plus librement et non simplement nous faire souffrir et s’apitoyer sur notre sort! Si vous comprenez l’anglais, je vous conseille donc fortement la lecture de ce livre qui m’apparaît tout indiqué pour guérir sa rosacée. L’auteur a aussi un blogue fort agréable : http://www.ordinarycourage.com/

 

Méditation #9 : La montagne

27 sept

Récemment je me suis achetée un CD de méditations et le livre de pensées qui va avec. Il s’agit de Méditer de John Kabat-Zinn. L’une des méditations proposée m’apparaît hyper intéressante pour les gens atteints de rosacée ou vulnérables à cette maladie, c’est la méditation de la montagne.

Lorsque nous avons une peau sujette à la rosacée, notre peau est hyper intolérante à plein de choses (froid, chaud, épices, gêne…etc.). Cela signifie que nous nous laissons facilement affecter par les phénomènes extérieurs (ce que pensent les autres, par exemple) et les phénomènes intérieurs (nos propres pensées). La méditation de la montagne vise à nous ancrer dans le roc afin que nous demeurions en quelque sorte imperméables à tous ces phénomènes qui nous affectent.

Asseyez vous en tailleur, prenez un coussin sous vos fesses si c’est plus confortable, puis posez les mains sur les genoux. Fermez les yeux et visualisez la plus belle montagne que vous ayez vue ou imaginée dans votre vie. Il peut être utile de regarder une photographie de montagne avant de commencer. Puis en vous détendant, imaginez-vous devenir cette montagne. Vos jambes en sont la base ancrées dans la terre, vos bras, votre tronc et votre dos en sont les versants et votre tête, le sommet. Demeurez immobile, immuable, comme une montagne.

Puis allez-y avec votre imagination. Imaginez-vous les saisons qui passent, des tempêtes de neige, de pluie, de vent, des arbres qui s’arrachent sur vous qui êtes maintenant la montagne, imaginez la nuit, le jour. Malgré cela, en tant que montagne, vous demeurez complètement non affecté dans votre for intérieur.

Puis imaginez vous des touristes qui grimpent, des rivières qui débordent, des avalanches, du brouillard  des oiseaux qui chantent : demeurez immobiles, immuables, inatteignables dans votre essence. Imaginez-vous que les gens la trouvent belle, magnifique. Ensuite, d’autres gens la trouvent hideuse et n’ont pas envie de la regarder. Tout ça ne vous affecte pas, puisque vous êtes une montagne, ancrée dans le roc et que vous demeurez ce que vous êtes profondément, peu importe la météo ou ce qu’on en dit!

Vous pouvez y passer le temps que vous voulez. Pour ma part, je fais la méditation de 20 minutes qui est guidée par l’auteur du livre. Enfin, en la faisant plusieurs fois par semaine, je me suis aperçue qu’elle m’apportait une paix et tranquillité dans mon quotidien. Je me laisse beaucoup moins affecter par les autres.

Lorsque je me sens agitée, j’essaie de me rappeler la sensation d’être une montagne…

Grossesse et rosacée

11 déc

Hé oui! Je suis maintenant enceinte de quatre mois et bien heureuse! Je suis assez contente d’avoir su maîtriser ma rosacée autrement que par la médication qui est, on le sait, nuisible pour le petit fœtus. Si vous avez un peu lu sur le Web à propos des conditions propices à la rosacée, vous avez peut-être pris en note que la rosacée est plus fréquente durant la grossesse. On l’appelle "rosacée de grossesse" et elle quitte normalement les joues de la nouvelle maman après la naissance du bébé. Si les hormones ont une influence sur la rosacée et le reste de notre condition physique, il faut surtout voir quelles influences elles ont sur notre psychologique! C’est pourquoi je suggère aux femmes enceintes de prendre le temps de faire le point sur ce petit message provenant de leur corps et qui apparaît sur leur joue. Cela ne peut qu’être bénéfique au bout de la ligne.

 

Malgré ma guérison, une petite rosacée a refait surface dernièrement, vers le début du quatrième mois de ma grossesse. Rien de surprenant. Beaucoup d’émotions enfouies ont refait surface par rapport à mon rôle de futur maman et à ma "place" dans la société. Mon corps et ma vie ne semblaient plus m’appartenir complètement. Tout le monde semble mieux comprendre ce qui se passe dans mon propre corps que moi-même!!! Il m’a donc fallu reconnecter avec MA force intérieure et me faire confiance à nouveau. J’ai entrepris de refaire les exercices (tels ceux proposés sur mon blog et qui m’ont menées vers une prise de conscience et la guérison) en les liant directement à ma grossesse. De quoi ai-je honte? Quelles sont mes peurs? De quoi ai-je peur d’avoir honte pendant ou suite à la grossesse? Ai-je peur de ne pas être assez? De ne plus être physiquement attirante? Ai-je peur du jugement des autres dans ma vie professionnelle? dans mon rôle de mère? Ai-je peur de me sentir coupable et honteuse si mon bébé n’est pas "normal"? Suis-je en colère envers quelqu’un, ma famille, la société…etc.? Comment je perçois le monde extérieur en ce moment? Qu’est-ce qui m’irrite en ce moment? À quoi je résiste? Est-ce que je résiste à l’amour et l’affection que m’offre soudainement mon entourage? À leurs conseils? Pourquoi?

Toutes ces questions sont très importantes et mèneront certainement à des réponses productives : des croyances erronées qu’il vous faudra remplacer par des croyances qui vous font du bien et qui s’accompagnent d’actions concrètes. Par exemple :

1-J’ai peur de ne pas être une bonne mère, que mon enfant en souffre et que les gens de mon entourage me jugent.

Remplacée par :

La meilleure chose que je puisse faire est de "faire de mon mieux". Les gens de mon entourage, au moins certains d’entre eux, sont là pour mon bien-être, pour m’aider, je peux compter sur eux. Je peux leur parler de cette peur.

ou encore

2-J’ai peur de ne pas retrouver ma forme physique et d’être beaucoup moins attirante après la naissance du bébé.

Remplacée par :

Le mieux que je puisse faire est de faire attention à moi, à mon alimentation, à ma peau et à ma santé physique et mentale. Tout le monde s’en portera mieux.

Une simple prise de conscience suffit parfois à reprendre le contrôle de notre corps, notre vie…donc de notre rosacée!!!

Facial Baborganic

19 sept

Je me suis rendue dans un spa pour la première fois de ma vie la semaine dernière pour y recevoir des soins, dont un Facial Baborganic qui s’est révélé extrêmement bénéfique pour ma peau sensible aux rougeurs. Voici la description offerte par le spa en question :

"BABOR en Allemagne, expert depuis 50 ans dans les soins de haute qualité à base de composants naturels, a développé à cette fin un produit de beauté glamour et entièrement nouveau pour le visage. Un soin purement organique. Ingrédients naturels : eau fossile du Mont Cervin en Suisse, extrait de la fleur d’Edelweis, la cardamine et l’oxygen de la lentille blanche. Un soin riche en minéraux et plein de vitalité."

Si je suis effectivement "guérie" de la rosacée, malgré des petites rechutes, parfois, lorsque les pensées qui la causent me reviennent, ma peau demeure sensible et délicate. J’en ai parlé à la dame qui me donnait le soin, car si vous êtes comme moi, vous avez peut-être peur de mettre de nouveaux produits sur votre peau! Ceux du Facial Baborganic ont eu un effet prodigieux pour ma peau. C’est pourquoi je vous le conseille fortement, tout en mentionnant à l’esthéticienne votre rosacée. Elle travaillera sans doute davantage à renforcer les cartilages, ce dont vous avez besoin!

Enfin, la rosacée, on le sait, fait ses petits ravages, il est donc important de maintenir la peau hydratée à l’aide de bons produits. Bon, le spa, c’est du luxe! Mais si vous pouvez vous payer un tel soin, allez-y! Car les faciaux s’accompagnent souvent de petits massages et d’odeurs qui auront pour effet de vous détendre en même temps que de détendre votre peau. Je n’essaie pas de vendre ce soin, évidement, il y en a sans doute d’autres qui seraient bénéfiques, mais je n’en ai pas fait l’expérience.

Le plus important demeure l’état d’esprit dans lequel un tel soin vous mettra et l’importance que vous vous accordez en vous y rendant…

La guérison : une question d’état d’esprit

15 août

Eckardt Tolle, dans son livre intitulé Nouvelle terre, explique bien l’état d’esprit que l’on adopte souvent vis-à-vis une maladie. On la perçoit comme une ennemie, on se dit qu’il faut la "vaincre" et nous avons recours a de forts traitements. Tel qu’il le mentionne en titre d’exemple, cette mentalité antagoniste envers la maladie crée encore plus de maladies, car les traitements, tels ceux des antibiotiques, par exemple, entraînent ce que l’on appelle aujourd’hui des super bactéries qui résistent aux antibiotiques et qui risquent ainsi de causer encore plus de ravages.

Tel que je le mentionne dès l’introduction de ce site, il est très important de changer sa vision quant à la Rosacée. Vous n’êtes pas en guerre avec elle. Elle n’est pas votre ennemie. Il vous faut la connaître, VOUS connaître à travers celle-ci, l’accueillir, l’apprivoiser, l’accepter, l’aimer et finalement, vous aimer. Car c’est ainsi que l’on guérie. Il n’y a pas de batailles qui feront de vous un vainqueur. Les batailles créent d’autres maladies, d’autres maux et alimentent la rosacée.

Les médecines alternatives, tel que le mentionne Tolle, ont justement cette belle vision de la maladie. C’est surtout en ce sens que celles-ci vous offrent un soutient de qualité pour votre guérison. À vous de choisir celle ou celles qui vous convient le mieux, car il y a beaucoup de méthodes, contrairement à la médecine traditionnelle qui n’est pas fait pour respecter la subjectivité et l’individualité de chacun.

Magnétisme

15 juil

Je n’ai jamais personnellement essayé cette méthode, mais je vous fais partager le commentaire d’une des lectrices de ce blog au sujet de séances de magnétisme pour la rosacée… au cas où vous souhaiteriez essayer! :

"Cela fait 3 semaines que j’ai fait 2 scéance de magnétisme, j’ai diminué de 3/4 mes antibiotiques (1/2 tous les deux jours) et je ne mets plus de rosex…grosse amélioration, plus de boutons, peau un peu réactive, mais je peux manger ce que je veux.
J’ai trouvé le bon magnétiseur qui prend son temps (3h00) et qui soigne l’origine du mal…je peux vous dire que je vais beaucoup mieux et que du coup ça aide la peau à se refaire…voilà, c’était mon témoignage concernant le magnétisme et la pensée positive bien sur!

Virginie"

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 100 autres abonnés